D’Electronic Arts à Google en passant par Amazon et Apple, les principaux acteurs du numérique ne jurent plus que par le « cloud » :