Qu’il s’agisse de films d’animation (Shrek, Madagascar, Némo, la Prophétie des Grenouilles, le tout récent japonais Appleseed...), de jeux vidéo (Splinter Cell, World of Warcraft...) sur consoles de salon, ou en mode massivement multijoueur par internet, de produits multimédia, de blogs, d’internet, de mp3, d’effets spéciaux au cinéma (Matrix)... chacun de ces produits et supports touche des centaines de milliers ou des millions de personnes. C’est sur ce monde émergent des culture numériques, où le savoir-faire français est particulièrement bien perçu, que le ministère des Affaires étrangères donne l’impulsion sur deux segments de la filière française des médias numériques, afin de l’aider à multiplier ses projets de coopération à l’international à travers des opérations fédératrices :




 

- les jeux vidéo, un des secteurs les plus dynamiques des médias numériques, où la filière française, déjà reconnue pour son savoir-faire, doit gagner en visibilité ;

- la formation, étape essentielle de la chaîne de production et du savoir-faire, également très reconnue à l’étranger, mais qui doit profiter de ce potentiel pour approfondir et diversifier ses échanges à l’international avec d’autres écoles, qui doit développer les échanges avec de jeunes et nouveaux talents pour en faire les futurs partenaires de la filière française.